Aujourd'huiAujourd'hui27
Cette semaineCette semaine317
VisiteursVisiteurs159690

Le retour du Maroc commence toujours par un petit shampooing avant de commencer l'inspection et les réparations.

 

 Dépoussièrage des feux arrière

Réparation de la casquette de tableau de bord. Avec le temps les fissures prennent le dessus.

 On en profite pour remplacer les ampoules défectueuses du tableau de bord et d'y poser un bandeau de led. Redressage des aiguilles du tableau de bord avec en prime un coup de peinture.

 Remplacement du cable compteur qui avait sa fixation de cassée.

 Réparation du contacteur de feuillure de porte et de l'éclairage de la boîte à gants. Remplacment de l'ampoule de plafonier et du lecteur de carte par des LEDs.

   

Etape suivante, réparation de la fixation de charnière du hayon arrière. La fibre commençait à fissurer et le tout ne tenait qu'à un écrou. Va falloir passer à autre chose de plus résistant.


 

Réparation des fixations de bavettes avant.

On vire la séparation en acier pour une séparation en aluminium. C'est le basar !!!

C'est parti !! Un grand merci à la société Fehr qui a réalisé les soudures.

 

 

Une fois posée, ça donne ça.

Simplification du circuit électrique et du circuit pneumatique. Ca fait ça en moins.

Voici l'avant et l'après avec en prime un déplacement du pressostat.

Ca peut être très pratique la nuit en cas de pépin. De la lumière dans le compartiment moteur.

Côté mécanique, il faut remplacer les cardans, les rotules et mettre des ressots neufs car les anciens se sont bien tassés. Merci à Marco Pièces Auto pour les pièces et Moritz Automobiles pour le prêt du compresseur de ressort.

 Petite surprise, je me rends compte qu'il y a une légère fuite de liquide de refroidissement à l'arrière du bloc moteur. Toutes les durites sont bien étanches. Après inspection, c'est le joint de culasse qui fuit...

 

 Il n'y a plus qu'à démonter...

Rien de spéciale à signaler !!! Un nouveau joint et c'est reparti. Ben non, j'ai trouvé la cause de ma fuite au serrage. Le taraudage où se visse la vis de fixation de la culasse a laché. Misère !!! Deux solutions, soit il faut changer le bloc moteur, soit essayer avec un filetage rapporté. J'opte pour la deuxième solution.

 

Au serrage ... ça a l'air de tenir... J'en profite pour remplacer le joint du thermocontact avant le remplissage du liquide de refroidissement car il y avait des traces de fuites.

Côté échappement, le joint tressé n'est pas joli... il faut le sortir au burin...

Côté tube c'est pas mieux

Le taraudage a rendu l'âme. Va falloir mettre une vis plus longue avec un écrou. Néanmoins il faut fabriquer une entretoise.

Pour minimiser la diffusion de chaleur dans le compartiment moteur, on va enrouler le tube de bande isolante thermique.

Il n'y a plus qu'à tout remonter, changer les filtres et mettre de l'huile neuve pour faire un essai. Après coup ça a l'air de fonctionner.

 

Remplacement du filtre à air même s'il n'est pas colmaté. Réparation du tuyau de lave glace.

Dépoussièrage des freins arrière.

 

Optimisation du poids, une manille souple avec une capacité presque triplée pèse 20 fois moins lourd qu'une manille traditionnelle. De même avec un crochet et une sangle ou l'on divise pratiquement par 2 son poids.

Les différentes modification avec notamment la réalisation d'une séparation en aluminium a fait qu'on a gagné plus de 15 kg.

 

Il ne reste plus qu'à remplacer les flexibles de freins, régler la géométrie des trains roulant et faire un essai routier.